Vous êtes ici : AccueilComitésComité TICArchives  > Technique vs pédagogie


Technique vs pédagogie




20 février 2006
 

L’auteur s’interroge sur les contraintes techniques reliées à l’intégration des TIC en classe et propose la création de postes de techno-pédagogues.

Le renouveau pédagogique prévoit une intégration des TIC dans toutes les matières. C’est un objectif bien noble et on ne peut qu’applaudir cette décision. Malheureusement, nos classes ne sont pas équipées en conséquence et, pire encore, les décideurs ne connaissent pas les besoins de la pédagogie en matière de TIC.

Je suis responsable des TIC dans mon centre d’éducation des adultes depuis une quinzaine d’années. Plusieurs fois par semaine, des enseignants viennent me voir, découragés des problèmes techniques et du support qu’on lui accorde. Comme la plupart des centres, nous avons droit à une ou deux heures de présence de notre technicienne dans une semaine. Celle-ci doit composer avec un parc informatique incroyablement vieux (généralement des Pentium de première génération) et une direction qui privilégie souvent l’administration à la pédagogie. Essentiellement, si une secrétaire ou un directeur a un problème technique, celui-ci sera priorisé et le problème de l’enseignant (sous-entendu de sa classe et de ses centaines d’élèves) sera presque oublié. Il n’est pas rare de voir une réparation effectuée un an plus tard.

Une solution ? Je pense à la création d’un poste de techno-pédagogue. Des gens qui seraient responsables du support technique dans nos écoles mais qui aurait comme priorité la pédagogie. Ce serait à eux de prioriser le travail des techniciens mais aussi de planifier les achats et les mises à jour des outils TIC. Ces gens auraient une formation et une connaissance solide en informatique et une expérience pertinente comme enseignant intégrant les TIC. Il leur faudrait aussi une bonne connaissance de toutes les matières.

Pour faire en sorte que ce techno-pédagogue connaisse bien les besoins pédagogiques et les priorise, il devrait être responsable de la création de matériel didactique et de la recherche dans le domaine (veille techno-pédagogique). Voici un scénario : un enseignant désire intégrer les TIC dans sa classe. Il rencontre le techno-pédagogue pour savoir s’il existe un outil lui permettant de le faire. Si ce n’est pas le cas, ce dernier devient responsable du développement de cet outil. Vous voyez déjà la suite : un réseau québécois de « techno-pédagogues » qui créeraient des centaines d’outils et de scénarios d’intégration des TIC !

Je sais que plusieurs écoles privées ont la chance d’avoir des conseillers pédagogiques TIC qui font exactement ce même travail. C’est donc possible. Je dirais cependant que cela devient de plus en plus nécessaire. Qu’en pensez-vous ?


  

 

Documentation et présentations à la JPM
lundi 2 juin

Plusieurs animatrices et animateurs ont diffusé leur documentation ou leur support visuel utilisé lors de la présentation à la Journée pédagogique montérégienne (JPM). Vous pouvez les consulter dans le glossaires Les ateliers du 25 avril 2014, dans le Salon des enseignants de la Montérégie. Il peut s’agit d’un document attaché ou encore d’un lien internet vers la ressource.