Vous êtes ici : AccueilRÉCITVeille technologique  > Diigo : un service de partage de signets évolué


Diigo : un service de partage de signets évolué




31 octobre 2010
 

Nous connaissons tous l’utilité des signets (favoris ou marque-pages selon), n’est-ce pas ? C’est effectivement très pratique et économe de ne faire qu’un seul clic plutôt que de noter l’adresse Internet (souvent cryptique) de la nouvelle ressource trouvée.

Un signet

En novembre 2009, je vous présentais Delicious, un service de partage de signets (ou bookmarking social [1]). Malgré quelques actions pour mieux faire connaître ce service, Delicious n’a pas vraiment fait de nouveaux adeptes en FGA Montérégie.

Plusieurs raisons expliquent cette situation. La création de compte Delicious requiert un compte Yahoo et la création d’un compte Yahoo n’est pas aisée ; 17 informations sont requises. Aussi, Delicious ne comporte aucune réelle plus-value pédagogique.

C’est en effectuant les recherches pour l’article sur Delicious que j’ai découvert Diigo... Et c’est depuis, le coup de foudre.

Diigo est un acronyme pour Digest of Internet Information, Groups and Other Stuff. Il offre toutes les fonctions d’un service de partage de signets, mais plus encore !

Pour vous démontrer l’utilité remarquable de Diigo, je vous invite à visionner cette vidéo (en anglais, mais avec sous-titres français [2]).

Cette vidéo ne vous a pas convaincu ? Je vous présente d’autres aspects de Diigo ci-dessous :
- la création facile de compte dans Diigo
- l’indispensable barre d’outils Diigo
- des informations sur le réseautage avec Diigo
- quelques pistes intéressantes d’utilisations pédagogiques
- quelques ressources pour vous aider
- et puis après ?


La création d’un compte

La création d’un compte Diigo est très facile. D’une part, Diigo accepte les informations de connexion en provenance de plusieurs services web populaires. On peut donc se connecter en un seul clic si vous disposez d’un compte Facebook, Twitter, Google ou Yahoo.

Facebook Twitter Google Yahoo

D’autre part, si vous n’avez pas un de ces comptes, vous pouvez vous créer un compte à partir du formulaire (qui ne requiert que 7 informations). Consultez cette vidéo pour vous créer un compte.

Et mieux encore, si vous êtes un éducateur Diigo, vous pouvez alors créer facilement vous-même des comptes pour vos élèves.

Un compte éducateur

Vous pouvez demander un compte éducateur Diigo après avoir créé un compte ordinaire (avec votre adresse courriel commission scolaire). Vous devrez toutefois faire la demande par courriel puisque la demande automatisée valide à partir d’un nom de domaine étatsunien.

La barre d’outils

La barre d’outils Diigo dans votre navigateur préféré est indispensable. En l’installant, vous aurez un accès facile aux fonctions usuelles de Diigo. Consultez cette vidéo pour installer une barre d’outils.

Outre la capacité d’afficher ou de cacher rapidement la barre outils Diigo, j’apprécie particulièrement quatre fonctions Diigo accessibles depuis la barre d’outils :

le marquage d’une page à l’aide d’un simple clic

La petite icône nous permet de savoir si la page en cours a déjà été marquée. Si elle ne l’a pas été, l’icône aura cette allure . Si la page a déjà été marquée , en cliquant sur l’icône, on affiche la page d’information Diigo.

l’accès rapide à la fenêtre d’information

En cliquant sur l’icône , il est facile de modifier les informations liées à la page web en cours.

le surlignage

Pour les habitués de la lecture active avec surligneur, le petit bouton surligneur (avec ses différentes couleurs) est intéressant.

les commentaires

L’ajout de commentaires peut s’effectuer globalement pour la page ou encore sous forme de papillon (Sticky note). Chaque commentaire peut être publié ou privé et peut être partagé avec un groupe en particulier.

Il existe plusieurs autres fonctions de la barre d’outils et plusieurs autres outils intéressants. Mais ce n’est pas l’objet de cet article. Consultez les ressources pour plus d’informations.


Un outil de réseautage

Pour une communauté de pratique, Diigo est un outil formidable. Il permet de partager facilement des ressources d’intérêt commun et d’en annoter le contenu.

Diigo permet la création de groupe privé ou public. En plus de partager des signets, les groupes peuvent se créer un dictionnaire de mots-clés (tags) pour assurer une certaine cohérence dans le marquage des pages.

Les notes et surlignages peuvent être partagés avec un groupe en particulier.

Les membres d’un groupe peuvent recevoir des alertes par courriel selon une fréquence personnalisable : immédiat, quotidien, hebdomadaire ou aucun (utile pour les adeptes des fils RSS).

Vous n’êtes donc plus seuls à chercher et à trouver des ressources web. Et surtout, vous pouvez annoter et commenter ces ressources... Joignez-vous à la communauté Diigo des enseignants de la FGA Montérégie.


Des utilisations pédagogiques

Voici quelques pistes d’utilisation pédagogique de Diigo.

La correction et la rétroaction

Les élèves rédigent leurs textes dans un blogue (de Moodle, de Mahara ou d’un Wordpress) et l’enseignant utilise les fonctions de surlignage et d’annotations de Diigo pour corriger le texte de l’élève. Fini le stylo rouge, bienvenue l’encre invisible [3] !

Les recherches de travaux d’équipe

L’enseignant demande aux élèves d’utiliser Diigo pour la recherche d’informations. La collaboration entre les élèves est facilitée :
- en utilisant la fonction commenter pour analyser et évaluer la qualité des informations d’une page web ;
- en aidant les élèves à être plus actifs dans leur lecture en surlignant et en ajoutant des réflexions, des questions ;
- en demandant aux pairs de lire les commentaires et d’y répondre.

Des lectures dirigées

L’enseignant peut organiser une liste de ressources, une séquence de lecture de l’élève avec des points d’arrêt, de réflexion avec des commentaires placés ci et là dans les textes ou encore en demandant à l’élève d’identifier la nature des mots surlignés, leur définition, etc.

La bibliographie des travaux

L’enseignant peut demander à ses élèves d’utiliser un mot-clé en particulier pour toutes ses références Internet ET d’utiliser la fonction commentaire pour évaluer la source (à l’aide d’une grille ).

Le suivi de l’actualité

Une dernière piste d’utilisation de Diigo en classe consiste à marquer des pages web sur un sujet d’actualité donné avec un mot clé pour les élèves. Les élèves peuvent compléter la liste des ressources pour ce mot clé et peuvent ensuite les partager au groupe.

Comme vous pouvez le constater, les possibilités pédagogiques sont nombreuses. I n’en tient qu’à vous d’explorer ces pistes ou d’en découvrir d’autres et à nous les partager (bien sûr).


Des ressources pour vous aider

Vous pouvez visionner ces trois capsules vidéos qui forment un bon tutoriel :
- http://vimeo.com/9623496 (3:04)
- http://vimeo.com/9627337 (3:14)
- http://vimeo.com/9628729 (4:59)

La TELUQ diffusera bientôt un excellent guide d’utilisation de Diigo. D’ici à sa sortie, vous pouvez consulter le guide Diigo du CDDP de l’Indre et Loire.


Ça vous intéresse ?

Je suis à la recherche d’enseignants désireux d’expérimenter Diigo avec leurs élèves cette année (en 2010-2011). Vous êtes intéressé ? Communiquez avec moi !

La communauté des enseignants et des conseillers pédagogiques de FGA Montérégie amorcera une utilisation de Diigo pour la recension de toute ressource en lien avec les nouveaux programmes. Joignez-vous à cette communauté !


P.-S.


Liste des images utilisées

- Signet : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gnome-user-bookmarks.svg
- Autres images et vidéos : utilisation et traduction autorisées par l’équipe Diigo


Webographie

- Miguel Guhlin. « Diigo the Web for Education - From TeleGatherer to TelePlanter with Diigo ». In Share More ! Wiki, [En ligne]. http://www.edsupport.cc/mguhlin/share/index.php?n=Anthology.Diigoway (Page consultée le 25 octobre 2010)
- Clay Burell. « Three Uses of Diigo in the History and Language Arts Classroom ». In Beyond School, [En ligne]. http://beyond-school.org/2008/03/31/three-uses-of-diigo-in-the-history-and-language-arts-classroom/ (Page consultée le 25 octobre 2010)
- Philippe Charpentier. « Gérer ses favoris avec Diigo ». In TICE à l’école, [En ligne]. http://tice-ecole.fr/index.php/2010/gerer-ses-favoris-avec-diigo/ (Page consultée le 25 octobre 2010)

[1] L’OQLF définit ainsi le bookmarking social : pratique qui permet de sauvegarder ses signets sur Internet, de leur attribuer des mots-clés pour en faciliter la recherche et de les partager avec une communauté d’internautes.

[2] Les sous-titres, produits par votre dévoué conseiller, sont disponibles sur demande.

[3] Inspiré largement du billet de Clay Burrel.

Répondre à cet article


  

 

Diigo : un service de partage de signets évolué
« avril 2014 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
 
Journée pédagogique montérégienne du 25 avril 2014
jeudi 20 mars

La journée pédagogique montérégienne (JPM) aura lieu le vendredi 25 avril, à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH).

Les inscriptions s’effectuent en ligne dans Moodle, dans le salon montérégien des enseignants, dès 8 h le lundi 24 mars, et ce, jusqu’au 28 mars.

Si vous éprouvez des difficultés, n’hésitez pas à contacter le service de soutien à info@fgamonteregie.qc.ca.

Vous pouvez consulter le programme dès maintenant :

PDF - 878.1 ko
Programme_JPM_25avril2014.pdf